Festival de la Parole Poetique – Prix Georgios Sarantaris

2014 March 25

 

Sotiris Gounellas, Dominique Massaut Belgos νικητής του βραβείου G sarantaris, Nikos Vlantis Πρόεδρος του Σωματείου Ποιητών του Guimperle, Evi Kalodiki

Sotiris Gounellas, Dominique Massaut
Bέλγος νικητής του βραβείου G Sarantaris, Nikos Vlantis Πρόεδρος του Σωματείου Ποιητών του Guimperle, Evi Kalodiki

Programme Festival de la parole poetique 9-3-2014

Un nouveau prix de la poésie

Quimperlé – 27 Février

Le festival de la parole poétique avait déjà créé un prix littéraire, en hommage à Xavier Grall. Louis Bertholom le recevra dimanche 9 mars, pour l’ensemble de son oeuvre. Le festival lance cette année un second prix : le prix Georgios Sarantaris, du nom de l’homme, poète et intellectuel qui « présente beaucoup d’affinités avec Xavier Grall : il a un regard progressiste, moderniste et traditionaliste en même temps », souligne Nikos Vlantis, président de la maison de la poésie. C’est lui qui remettra, dimanche également, cette distinction à l’un des trois nominés : Démosthène Agrafiotis, poète plasticien, le Morlaisien Daniel Kay et Dominique Massaut.

 

Invité d’honneur

L’invité d’honneur est le poète réunionnais Carpanin Marimoutou. Ce professeur à l’Université Saint-Denis de la Réunion « est l’héritier dAimé Césaire et de Léopold Sédar Senghor ou encore d’Édouard Glissant », souligne Bruno Genest, poète et responsable du festival. Carpanin Marimoutou donnera une conférence intitulée « Autour de la créolité ». Samedi 8 mars, de 11 h à 12 h, à la médiathèque de Bannalec.

Slam session

La maison de la poésie du pays de Quimperlé choisit cette année de donner toute sa place à une poésie originale, moderne et orale : le slam. Des « slam sessions » sont programmées, dont une scène ouverte proposée en partenariat avec les commerçants de la Ville de Quimperlé, avec le poète belge Dominique Massaut, Gérard Mendy et le duo Serge et Thomas. Samedi 8 mars, à 11 h, aux Halles de Quimperlé.

Deux prix

Le festival de la parole poétique avait déjà créé un prix littéraire, en hommage à Xavier Grall. Louis Bertholom le recevra dimanche 9 mars, pour l’ensemble de son oeuvre (Ouest-France d’hier, page Finistère). Le festival lance cette année un second prix : le prix Georgios Sarantaris, fondé par le poète gréco-breton Nikos Vlantis, nouveau président de la Maison de la poésie. Il sera décerné à un recueil publié dans l’année 2013. Le poète primé aura un ouvrage de publié, en co-édition Rafael de Surtis/D’Autre Univers. La délibération du jury composé de six membres se fera le dimanche 9 mars à 19 h à la Chapelle Saint-Jacques de Clohars-Carnoët.

Le festival continue

Aujourd’hui, le festival de la parole poétique aura lieu à Clohars, à la chapelle Saint Jacques, avec à 16 h une conférence de l’écrivain grec Sotris Gounelas autour de l’oeuvre du poète Sarantaris, une lecture de textes à 16 h 30, et le vernissage de l’exposition de l’artiste Julie Laignel, d’origine éthiopienne à 17 h. Une soirée libre et buffet breton aura lieu au café de Gare la Fô à Quimperlé à 19 h 30.

Béatrice GRIESINGER.

 

Dans le cadre du festival de la parole poétique, l’art né à Chicago a pris place derrière les halles hier matin. Pour une heure.

11 h 05, place Hervo hier. « Attachez vos ceintures, approchez-vous, c’est gratuit, approchez-vous Quimperlé » : Gérard Mendy, slameur, interpelle le public. Pour qu’il participe à la scène ouverte de slam, organisée dans le cadre du festival de la parole poétique, en partenariat avec l’union des commerçants indépendants.

Slameur ? « Des fois je suis slameur, des fois je suis poète, sourit Gérard Mendy, venu de Lorient. J’aime jouer avec les mots. » Son parcours commencé dans le slam en 1999 l’a aussi bien emmené vers des ateliers d’écriture, la formation et des échanges dans des mondes aussi différents que des maisons de quartier, des prisons, des hôpitaux ou des classes. « J’ai été marqué par les prisons. C’est un milieu où les gens écrivent, parlent, se posent des questions, réfléchissent. C’est un lieu de créativité » dévoile le slameur, ému de la même manière par les rencontres intergénérationnelles.

À Quimperlé, Gérard Mendy ouvre la scène ouverte. Pour lui, « le simple fait d’avoir une scène, on va entendre l’autre, sous un autre angle. » Il vient de terminer une série de rencontres avec une centaine de collégiens du territoire. Concours de slam oblige.

À ses côtés pour slamer, Dominique Massaut, « avec un T. Poète et slameur belge », pour qui le slam c’est « la poésie et le corps, sur une scène ouverte. Avec une totale liberté dans le contenu, la forme et le ton. On trouve tout ce qu’on veut. »

« Approchez-vous Quimperlé, approchez-vous, on n’est pas une meute de loups ! » Gérard Mendy poursuit son show avant de passer le micro à Serge et Thomas, d’autres slameurs. Le festival de la parole poétique, ouvert vendredi soir à Moëlan-sur-Mer, se poursuit jusqu’à ce soir dans le pays de Quimperlé sur le thème Le métissage au coeur des arts.

 

Διαβάστε περισσότερα από τον γαλλικό τύπο για το βραβείο Γιώργος Σαραντάρης εδώ, εδώ και εδώ

 

 

Comments are closed.